Appel de Salé pour l'égalité au sein de l’Industrie du Film dans le Maghreb-Machreq

Appel de Salé pour l’égalité au sein de l’Industrie du Film dans le Maghreb-Machreq

« En route vers la 1ère édition des Assises de l’Egalité au sein de l’Industrie Audiovisuelle et du Film dans le Maghreb-Machreq».

NOUS, représentant(e)s des institutions et organisations nationales et internationales ayant participé au Séminaire régional « Pour une égalité des genres au sein de l’industrie audiovisuelle et du film dans la région Maghreb-Machreq», tenu à Salé le 21 septembre 2019, en marge de la 13ème édition du Festival International du Film de Femmes de Salé, placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI ; réuni(e)s à l’initiative du Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb, dans le cadre de la mise en œuvre de son projet régional « Renforcement d’un secteur du film sensible au genre dans la région Maghreb-Machreq », lancé en 2017, avec le co-financement de l’Union Européenne, et l’appui de la Suède.

Dans la perspective de renforcer l’égalité des genres dans l’industrie du film et de l’audiovisuel et, étant conscient de la grande influence de cette industrie – aussi bien au niveau de production que de la consommation – dans la détermination des représentations et la construction des mentalités; ainsi que de son impact sur l’orientation de l’opinion publique, dans sa conception de l’approche genre.

NOUS APPELONS à :

  1. Renforcer la mobilisation et les actions collectives en vue de l’organisation de la première édition des Assises de l’égalité des genres dans l’industrie du film et de l’audiovisuel dans la région, prévue au Maroc, en 2020 ;
  2. Adopter une approche holistique de la philosophie des droits de l’Homme, lors du processus de plaidoyer pour le renforcement de l’égalité des genres dans l’industrie du film et de l’audiovisuel, pour encourager les différentes parties prenantes à adhérer au projet lancé par l’UNESCO d’une part, et de contribuer aux travaux préparatoires de cet événement inédit, attendu au Maroc en 2020, d’autre part ;.
  3. Solliciter les États membres et les institutions nationales de la région, à engager  des réformes  du cadre légal régissant les politiques culturelles, y compris celles relatives au cinéma et à l’audiovisuel, afin de les harmoniser avec  les normes et standards internationaux et les bonnes pratiques en la matière, ainsi que de contribuer à la mise  en œuvre de  la convention de 2005 de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles ;
  4. Appeler le secteur privé œuvrant dans l’industrie du film et de l’audiovisuel, à se doter de mécanismes garantissant la promotion de l’égalité des genres au sein du secteur, afin qu’il puisse être un véritable miroir de la diversité des expressions culturelles.

Les participant(e)s aspirent à ce que la première édition des assises soit consacrée comme étant un évènement permanent pour établir l’état des lieux et formuler des recommandations constructives pour la promotion de l’égalité des genres dans le secteur.

Nous saisissons cette opportunité pour présenter nos vifs remerciements au Royaume du Maroc, notamment aux organisateurs du Festival International du Film des Femmes de Salé, pour le chaleureux accueil. Nous remercions également vivement l’UNESCO, en particulier son Bureau pour le Maghreb, pour son engagement et les efforts déployés pour consacrer l’égalité des genres dans le secteur de l’industrie du film et de l’audiovisuel et dans les diverses formes de la créativité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez-nous

Facebook Pagelike Widget

Abonnez-vous à notre Newsletter