Africa Lifestyles
Actualité, Culture, Tourisme, Lifestyle

Défilé Issey Miyake à Paris: lier les gens de cultures différentes

989

Faire partager les émotions pour lier les gens de cultures différentes: c’est le message de la maison japonaise Issey Miyake dont les mannequins ont défilé dimanche unies par les manches de leur robes à Paris. 

Femmes et hommes, de tailles et de morphologies différentes, ils ont évolué en groupes, faisant des mini-chorégraphies, liés entre eux par les manches de leurs robes ou tuniques amples, en blanc, noir, jaune, orange et violet, pour clôturer ce défilé poétique.

Les mannequins sourient et saluent les invités, une autre marque de fabrique d’Issey Miyake, une attitude peu courante dans le milieu de la mode.

“Sommes-nous liés au-delà des langues et des cultures par les émotions que nous partageons?”, s’interroge la maison dans une note d’intention du défilé.

Des silhouettes dessinées en noir sur un mur de papier blanc, puis découpées ont créé des portes de sorties pour des mannequins en pièces moulantes en blanc structurées par des bandes noires. Une ligne peu courante pour la marque, connue pour son plissé iconique ample qui favorise la liberté du mouvement et convient à toutes les morphologies.

Cette séquence symbolisait le plaisir qu’éprouvent les enfants de fabriquer des choses avec leurs propres mains.

Le créateur Satoshi Kondo de la maison propose par ailleurs pour l’hiver prochain des doudounes transformers en jaune, gris et noir avec des pantalons assortis. Le haut comme le bas se modulent grâce à de zips multiples.

La palette de couleurs est riche, des basiques aux nuances vitaminées pour des pièces monochromes ou des mélanges.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.