Assises de l'Egalité des Genres au sein de l'Industrie du Film et de l’Audiovisuel dans la région Maghreb-Machreq

En route vers la première édition des « Assises de l’Egalité des Genres au sein de l’Industrie du Film et de l’Audiovisuel dans la région Maghreb-Machreq »

Les représentant(e)s des institutions et organisations nationales et internationales ayant participé au séminaire régional «Pour une égalité des genres au sein de l’industrie audiovisuelle et du film dans la région Maghreb-Machreq», tenu à Salé, le 21 septembre 2019, à l’initiative du Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb, ont appelé à renforcer la mobilisation et les actions collectives en vue de l’organisation de la première édition des « Assises de l’Egalité des genres au sein l’industrie du film et de l’audiovisuel dans la région Maghreb-Machreq» .

Dans l’appel « En route vers la 1ère édition des Assises de l’Egalité des genres au sein de l’industrie audiovisuelle et du film dans le Maghreb-Machreq», adopté lors de la clôture du séminaire, les participant(e)s ont sollicité les différentes parties prenantes à contribuer pleinement aux travaux préparatoires de cet événement inédit, attendu, au Maroc en 2020. Ils ont également exprimé leur souhait en vue d’une biennale qui permettrait d’établir et d’évaluer les avancées et de formuler des recommandations effectives visant à promouvoir l’égalité des genres dans le secteur.

Aussi, les participant(e)s ont appelé les États et institutions nationales de la région, à engager un processus de réformes  du cadre légal régissant les politiques culturelles, y compris celles relatives au cinéma et à l’audiovisuel, afin de les harmoniser  avec les normes et standards internationaux et  les bonnes pratiques  en la matière. Et à contribuer pleinement à la mise  en œuvre de la Convention de 2005 de l’UNESCO, sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.

L’appel ambitionne par ailleurs, l’adoption par l’ensemble des parties prenantes d’une approche holistique de la philosophie des droits de l’Homme lors du processus de plaidoyer pour le renforcement de l’égalité des genres dans le secteur.

Les participant(e)s ont également appelé le secteur privé œuvrant dans l’industrie du film et de l’audiovisuel, à se doter de mécanismes garantissant la promotion de l’égalité des genres au sein du secteur, afin qu’il puisse être un véritable miroir de la diversité des expressions culturelles.

Les travaux du séminaire ont été marqués par des débats fructueux menés lors des  différentes sessions, avec la participation de grands noms du secteur, notamment Mme Doura Bouchoucha, Membre de l’Académie des oscars, universitaire, productrice de cinéma et Présidente de l’association « Sud Ecritures », Mme Souad Rahmouni El Tayeb, Présidente du festival « Rencontre Internationale du Film Arabe de Marseille » et Directrice de la Radio Monte Carlo Doualiya et Mme Leila Kilani : Réalisatrice, scénariste et productrice marocaine.

Par ailleurs, les travaux du Séminaire ont porté, d’une part, sur la présentation des résultats de deux études sur le développement professionnel de la femme et de son image dans le secteur, et d’autre part, sur l’organisation d’une table ronde sur l’approche innovante des actions mises en œuvre par la majorité des bénéficiaires provenant de l’Algérie, la Jordanie, le Liban, le Maroc et de la Tunisie, dans le cadre du projet régional de l’UNESCO-Maghreb « Renforcement d’un secteur du film sensible au genre dans la région Maghreb-Machreq »-(MEDFILM).

Aussi, les représentantes de la Conférence Permanente de l’Audiovisuel Méditerranéen (COPEAM) et du Réseau Européen des Femmes dans le Secteur de l’Audiovisuel (EWA), ont partagé leurs riches expériences en matière de mise en réseau et de soutien pour l’adoption d’une approche sensible au genre dans les secteurs du film et de l’audiovisuel.

Lors de la cérémonie de clôture du Festival, Mme Golda El-Khoury, Directrice et Représentante de l’UNESCO pour le Maghreb, a remis le prix du Meilleur Film promouvant l’égalité des genres, accordé dans le cadre du projet « HER FILM » mis en œuvre par l’Association Tunisienne des Médias Alternatifs (ATMA), avec le soutien de l’UNESCO et de l’Union Européenne.

Pour rappel, M. Noureddine Chammaou, Président de l’Association Bouregreg, organisatrice du Festival International du Film de Femmes de Salé, a lancé les travaux de ce séminaire tenu avec la participation du représentant de M. le Ministre de la Communication et de la Culture, le Secrétaire général, M. Mustapha Taimi , Mme Golda El-Khoury, Directrice et Représentante de l’UNESCO pour le Maghreb, M. Alessio Capellani, Ministre Conseiller adjoint de l’Ambassadeur de l’Union Européenne au Maroc, M. Niklas Kebbon, Ambassadeur de Suède au Maroc, et Mme Leila Rhiwi, Représentante de ONU Femmes-Maghreb.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez-nous

Facebook Pagelike Widget

Abonnez-vous à notre Newsletter