Actualité, Culture, Tourisme, Lifestyle

Ifrane : La réserve de biosphère du cèdre de l’atlas se renforce avec la nouvelle association Arebica

La Maison du parc national d’Ifrane a vu la naissance, samedi 12 décembre, de l’Association des Amis de la Réserve de Biosphère du Cèdre de l’Atlas denommée «AREBICA». Cette initiative a pour but d’initier, promouvoir, accompagner et entreprendre des actions de préservation et de valorisation des ressources naturelles et patrimoniales et du développement local, au sein de la réserve de Biosphère du Cèdre de l’Atlas (RBCA).

Après une présentation du projet de création de l’AREBICA faite par le comité préparatoire, et une communication de Abderrahim Derrou, ex-directeur du Parc National d’Ifrane, par ailleurs, membre du comité qui a traité du réseau des réserves de biosphères marocains et de la reserve de biosphère du cèdre créée en 2016, les membres de l’Assemblée Générale constitutive de l’Association AREBICA ont discuté et approuvé les statuts de ce nouveau-né dont la présidence est revenue à Mme Zohra Bouziane, élue à l’unanimité, aux côtés du Dr Chilass Lahcen, vice-président, Benslimane Mohamed, Secrétaire général, Oukanou Lahcen Sécretaire général adjoint, Darrou Abderrahim, trésorier général, Abba El Hassan, trésorier général adjoint et les assesseurs respectifs : Khadija Ait Kaddour, Oudaani Maryam, Drihem Mohammed, Kamar Khalid et  Dr Rhafouri Rachid.

Selon ses fondateurs, l’idée de création de l’association des amis de la réserve de biosphère du Cèdre de l’Atlas fait suite à la décision du département des Eaux et Forêts de conférer au Cèdre du Moyen Atlas Central et du Haut Atlas Oriental, étalé sur une superficie d’environ 1.375.000 ha, le statut de réserve de biosphère approuvée et reconnue comme telle par l’UNESCO le 19 Mars 2016.

Cette nouvelle association a pour objectifs de contribuer à la conservation des paysages, des écosystèmes, des espèces, et de la diversité génétique, promouvoir un développement économique et humain durable des points de vue socioculturel et écologique, et d’entreprendre des projets de démonstration ainsi que des activités d’éducation environnementale et de formation, de recherche et de suivi continu sur des problèmes locaux, régionaux, nationaux et mondiaux de conservation et de développement.

En outre, l’AREBICA vise à promouvoir et développer des programmes scientifiques de sensibilisation, de conservation et de valorisation du patrimoine naturel et culturel au sein du territoire de la Reserve de Biosphère du Cèdre de l’Atlas (RBCA). La mise en œuvre de ces objectifs se fera, en étroite concertation avec les populations locales et les compétences scientifiques et professionnelles appliquées dans la gestion et la préservation de ce territoire, via les programmes et activités suivants :

  • Promotion de la RBCA, en collaboration avec l’UNESCO, auprès des différents acteurs et institutions, y compris les élus, les entreprises, les médias et toute personne intéressée, au Maroc comme à l’international
  • Initier et participer au débat et contribuer à la prise des décisions, concernant les problèmes liées à la préservation des ressources et à la gouvernance dans le territoire de la RBCA.
  • Accompagnement du département des Eaux et Forêts et de sa nouvelle réorganisation en deux agences dans la mise en œuvre de la nouvelle stratégie « Forêts du Maroc » au sein du territoire de la RBCA
  • Montage et appui au montage de projets de développement locaux au sein du territoire de la RBCA
  • Activités de formation et recherche-développement sur les principes de conservation et de gestion durable des ressources naturelles, en favorisant les interactions, échanges d’expériences et d’informations, au niveau national et international, entre Réserves de biosphère et avec d’autres initiatives de recherche, de formation, d’éducation à l’environnement, et de gestion de la biodiversité visant un développement durable, et en diffusant leur concept, expériences et bonnes pratiques, y compris en dehors des Réserves de biosphère
  • Participation aux activités d’éducation à l’environnement et d’animation nature au sein des trois parcs nationaux (Ifrane, Khénifra et Haut Atlas Oriental) et appuyer la RBCA dans l’établissement et l’animation des réseaux d’éco-acteurs, à la mobilisation de la société en faveur de pratiques plus durables.
  • Promouvoir l’écotourisme au sein de la RBCA avec, entre autres, identification, repérage et valorisation des circuits éco-touristiques
  • Accompagnement et assistance auprès des populations locales pour les faire adhérer aux programmes de conservation, de développement durable et de cogestion du territoire de la RBCA
  • Contribution au désenclavement et au développement socio-économique des populations locales au sein de la RBCA
  • Sensibilisation des personnes et des communautés pour la protection de l’environnement et des ressources naturelles ;
  • Contribution dans la préservation et la valorisation du patrimoine culturel et historique du territoire de la Réserve
  • Contribution à des coopérations internationales bilatérales ou multilatérales dans les champs du Programme « L’Homme et la Biosphère » de l’UNESCO à travers la participation de l’association, des gestionnaires de Réserves de biosphère, des élus ou acteurs socio-économiques et d’experts, notamment avec le réseau régional EUROMAB (Europe et en Amérique du Nord), avec les pays du pourtour méditerranéen et d’Afrique et avec les institutions de coopération françaises et étrangères.

                                                                     Mohammed Drihem

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.