Actualité, Culture, Tourisme, Lifestyle

La 5G et les quatre iPhone : le nouveau conte de fées d’Apple

842

Quatre nouveaux iPhone avec la dernière génération de téléphonie mobile 5G, vendus sans chargeurs ni écouteurs, mais équipés d’outils vidéo de pointe et même d’un capteur “LiDAR” (sorte de radar avec un laser) pour les modèles professionnels : le point sur les nouveaux appareils lancés par Apple mardi, qui marquent le début d’un nouveau cycle pour la marque à la pomme.

iPhone 12 et iPhone 12 mini

L’iPhone 12, fleuron de la nouvelle gamme, succède à l’iPhone 11 sorti il y a un an, et a un écran de la même taille : 6,1 pouces en diagonale (15,5 cm). Il peut être commandé dès vendredi et sera commercialisé en magasin à partir du 23 octobre, au prix de base de 799 dollars, dans plus de 30 pays.

Son petit frère, l’iPhone 12 mini, est vendu par Apple comme “le smartphone avec la 5G le plus petit, le plus fin et plus léger au monde”. Il mesure 5,4 pouces en diagonale et sera disponible le 13 novembre, à partir de 699 dollars.

Les deux appareils comportent un double objectif et des outils de photographie numériques censés aider l’utilisateur à prendre les meilleurs clichés possibles en fonction des conditions, même très sombres.

“L’inclusion de la Dolby Vision (format de vidéo permettant des pics de luminosité) chez l’iPhone 12 pourrait tuer les appareils photos reflex et permettre à Apple de saisir l’opportunité du marché des créateurs de contenus”, remarque Stephen Mears de Futuresource, en référence aux besoins des nombreux influenceurs qui réalisent de chez eux des vidéos sophistiquées pour les réseaux sociaux, notamment la très populaire application TikTok.

Les deux téléphones résistent à l’eau (jusqu’à 6 mètres de profondeur pendant 30 minutes) et ont besoin d’un chargeur magnétique baptisé “MagSafe”, sans fil, vendu séparément, comme les écouteurs désormais.

iPhone 12 Pro et iPhone 12 Pro Max

Les modèles professionnels démarrent à 999 dollars pour l’iPhone 12 Pro (6,1 pouces, à pré-commander à partir de vendredi) et 1.099 dollars pour l’iPhone 12 Pro Max (6,7 pouces). Ils seront en magasin respectivement à partir du 23 octobre et du 13 novembre.

Malgré le prix élevé du modèle haut-de-gamme, “Apple et ses fournisseurs asiatiques anticipent une demande accrue en particulier pour le modèle de 6,7 pouces”, a indiqué l’analyste Dan Ives de Wedbush Securities.

Les deux appareils sont fabriqués avec des matériaux, acier et céramique, “plus résistants que n’importe quel verre de smartphone”, assure Apple.

Mais ce sont les caractéristiques techniques de leurs caméras qui devraient appâter les fans : ils ont trois objectifs (grand-angle, ultra grand-angle et téléobjectif de 12 mégapixels), la vidéo en Dolby Vision HDR, et un capteur LiDAR (acronyme en anglais de “light detection and ranging”).

Le LiDAR fonctionne un peu comme un radar, mais avec un laser pour détecter la lumière. Il permet de réaliser de meilleurs effets de réalité augmentée et des images de meilleures qualité, notamment de nuit. Combinée à la 5G, la technologie ouvre des portes aux développeurs pour créer des expériences de plus en plus impressionnantes.

5G

Apple a indiqué que ses nouveaux iPhone avaient la capacité la plus étendue du marché, et la plus performante, y compris dans des environnements saturés, comme les stades. Les modèles américains pourront même utiliser les ondes dites “millimétriques”, ultra puissantes (mais couvrant des zones précises et limitées).

“Cela pourrait changer la donne dans les années à venir, au fur et à mesure que de plus en plus d’infrastructures, de technologies et d’applications sont construites pour ces autoroutes de la 5G”, a noté Dan Ives.

“Dans des conditions idéales, nous avons mesuré des vitesses supérieures à 4 gigabits par seconde (Gb/s), et jusqu’à 1 Gb/s dans des conditions typiques”, a indiqué Arun Mathias, un vice-président d’Apple.

Le groupe californien a aussi fait valoir que les nouveaux iPhone choisiront automatiquement de recourir à la 5G ou à des réseaux moins puissants en fonction des ondes disponibles et aussi des applications utilisées, pour économiser la batterie.

“La capacité de passer de la 5G à la 4G (…) montre que la connectivité à la 5G n’est pas prévue pour 100% du temps pour les consommateurs, qui n’en ont pas encore réellement besoin”, souligne Stephen Mears. “La nouvelle génération de téléphonie reste au stade de l’évolution plutôt que de la révolution.”

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.