L’Afrique, 2e région touristique à la croissance la plus rapide au monde

L’Afrique, 2e région touristique à la croissance la plus rapide au monde

Les voyages et le tourisme sont restés l’un des principaux moteurs de la croissance de l’économie africaine, représentant 8,5% du PIB en 2018, équivalent à 194,2 milliards de dollars. Selon le rapport 2019 Jumia Hospitality Report Afrique, ce record de croissance place le continent au deuxième rang mondial des régions en croissance du tourisme, avec un taux de croissance de 5,6% après l’Asie-Pacifique et contre un taux de croissance moyen mondial de 3,9%.

« Notre objectif est de continuer à présenter l’Afrique comme un continent plein de beauté et d’opportunités. Par le biais de ce rapport, nous voulons attirer l’attention sur le vaste potentiel de l’industrie du tourisme, qui constitue selon nous un levier de croissance économique inexploité », a déclaré Estelle Verdier, responsable des voyages à Jumia. Elle a pris la parole lors de la publication officielle du rapport annuel au Forum africain de l’investissement hôtelier à Addis-Abeba, en prévision de la Journée mondiale du tourisme 2019.

L’Afrique a accueilli 67 millions d’arrivées de touristes internationaux en 2018, ce qui représente une augmentation de 7% par rapport aux 63 millions d’arrivées en 2017 et à 58 millions en 2016. Cette augmentation progressive est attribuable à l’accessibilité économique et à la facilité des voyages, en particulier sur le continent, avec des dépenses consacrées aux voyages intérieurs. 56% des voyageurs contre 44% des dépenses internationales. En outre, les voyages d’agrément restent une composante importante de l’industrie touristique africaine, représentant 71% des dépenses touristiques en 2018.

Verdier note que la mise en œuvre de la zone de libre-échange continentale africaine (ALECA) devrait stimuler davantage les voyages intérieurs. « Pour réaliser pleinement les gains potentiels, il faudra la coopération de tous les acteurs du secteur. Les gouvernements doivent être disposés à éliminer les exigences de visa pour les ressortissants africains qui se rendent dans leurs pays. Les ministères et autres organisations partenaires responsables devraient créer des campagnes qui feront la promotion de leurs destinations de voyage et de leurs offres touristiques locales afin d’attirer davantage de voyageurs régionaux. Chez Jumia, nous continuerons à offrir des produits diversifiés à des prix abordables, y compris des tarifs résidents, pour les voyageurs régionaux réservant via notre plate-forme ».

Le rapport, qui en est à sa troisième édition, montre que, si le paiement à l’hôtel est resté le mode de paiement le plus utilisé par les voyageurs effectuant des réservations via la plateforme de voyage de Jumia, son pourcentage d’utilisation est passé de 65% en 2018 à 62% en 2019 (en baisse – 5%). Les transactions par carte ont gagné en popularité avec + 24% au cours de la même période, “et cela reflète une confiance accrue dans notre plate-forme de réservation”, a déclaré Verdier.

En revanche, l’utilisation de l’argent mobile et des agences de voyages a diminué respectivement de -11% et -20%. Le mobile, en tant que source de trafic sur la plate-forme Jumia Travel, représentait un record de 74% en 2019, contre 57% en 2018, en raison de la pénétration accrue de la téléphonie mobile sur le continent. L’industrie de la téléphonie mobile a injecté 144 milliards de dollars dans l’économie africaine (8,6% du PIB total) en 2018, contre 110 milliards de dollars (7,1% du PIB total) en 2017.

Points forts de l’industrie aéronautique

Alors que le trafic passager en Afrique est passé de 88,5 millions en 2017 à 92 millions en 2018 (+ 5,5%), sa part dans le monde n’était que de 2,1% (contre 2,2% en 2017). Le rapport attribue cette tendance à la forte concurrence d’autres régions telles que la région Asie-Pacifique. La part de l’Afrique devrait cependant croître de 4,9% par an au cours des 20 prochaines années.

L’amélioration de la facilitation des visas dans les principaux pays touristiques d’Afrique continue de stimuler considérablement les industries du tourisme et de l’aviation. Par exemple, les politiques d’assouplissement des conditions de visa imposées par l’Éthiopie, associées à une connectivité améliorée en tant que plaque tournante du transport régional, ont fait de ce pays l’un des pays du tourisme ayant la plus forte croissance en Afrique, avec une croissance de 48,6% en 2018 pour atteindre 7,4 milliards de dollars.

«  La plupart des chefs de gouvernement africains se sont maintenant engagés à rendre les voyages entre pays africains plus faciles et plus abordables. Un exemple est la création du programme de visas pour l’Afrique de l’Est qui permet aux voyageurs de demander un visa en ligne avant de se rendre en Ouganda, au Rwanda et au Kenya. Ces collaborations sont visionnaires. C’est lorsque nous travaillons ensemble, mutualisons nos ressources, établissons des partenariats et partageons nos meilleures connaissances que nous pouvons faire beaucoup plus », a déclaré Sthembiso Dlamini, directeur général par intérim de South African Tourism, à travers ses commentaires sur le rapport.

En ce qui concerne les principales compagnies aériennes générant le plus de revenus dans l’espace aérien africain, le rapport place Emirates au sommet de la liste ; gagnant plus de 837 millions de dollars grâce aux vols populaires de Johannesburg, du Caire, du Cap et de Maurice. La liaison aérienne la plus rentable de l’Afrique entre avril 2018 et mars 2019 allait de Johannesburg en Afrique du Sud à Dubaï, générant des revenus de 315,6 millions de dollars ; Angola Airlines et South African Airways, deux sociétés d’État, ont été les deux seules compagnies aériennes africaines à figurer sur la liste des 10 meilleures liaisons aériennes en Afrique au cours de la même période. Respectivement, les deux compagnies aériennes ont généré 231,6 millions de dollars de vols Luanda-Lisbonne et 185 millions de dollars entre Le Cap et Johannesburg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez-nous

Facebook Pagelike Widget

Abonnez-vous à notre Newsletter