Les arrivées de touristes britanniques au Maroc en hausse de 9% à fin août 2019

Les arrivées de touristes britanniques au Maroc en hausse de 9% à fin août 2019

Les arrivées de touristes au Maroc en provenance du Royaume-Uni ont affiché une progression de 9% à fin août 2019 par rapport à la même période en 2018, selon une fiche de présentation publiée par l’Office national marocain de tourisme (ONMT) en marge de la 40ème édition du World Travel Market qui s’est tenu du 04 au 06 novembre à Londres.

Selon ce document, les arrivées des Britanniques au Maroc sont plus nombreuses au Printemps et en Automne.

L’année 2018 avait connu aussi un rebond de 4% en nombre d’arrivées par rapport à 2017.

Aussi, le Royaume-Uni arrivait en seconde position en 2018 en termes de nuitées, avec plus de 2 millions de nuitées, derrière la France (4,6 millions) mais devant l’Allemagne (1,8 millions) et l’Espagne (0,8 million). A fin août 2019, les nuitées ont progressé de 13% par rapport à la même période en 2018.

S’agissant de l’offre aérienne au départ du Royaume Uni vers le Maroc, elle continue de croître, passant de 55 vols en moyenne par semaine en 2012 à 95 vols par semaine en moyenne en 2019. Mais l’élément majeur, selon l’ONMT, c’est l’émergence depuis 2013 de nouvelles routes avec davantage de villes connectées entre les deux pays, à savoir Liverpool et Birmingham, du côté britannique et Rabat et Essaouira du côté marocain.

Par ailleurs, les Top destinations des Britanniques en 2018 restent les destinations classiques malgré une régression enregistrée en nombre de visiteurs pour celles notamment de l’Espagne, la France ou encore l’Allemagne, “qui pourrait être expliquée par l’incertitude autour du Brexit”, d’après la même source.

Une publication récente de l’ABTA (Association of British Travel Agents) sur les tendances de consommation des vacances des britanniques montre que malgré la crise politique qui sévit au Royaume-Uni depuis de nombreux mois, les vacances à l’étranger restent une priorité chez les Britanniques mais avec une intention de dépenser moins.

La proportion de la population qui prend des vacances et le nombre moyen de jours fériés par personne ont tous les deux augmenté, d’où la tendance à voyager plus souvent et écourter la durée de séjour. Ainsi, les Britanniques continueront à privilégier les vacances à l’étranger sur d’autres dépenses mais tout en les budgétisant de plus en plus soigneusement.

MAP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez-nous

Facebook Pagelike Widget

Abonnez-vous à notre Newsletter