Maroc: Bakrit accueille le 3ème Festival de Fantasia au fin fond des montagnes du Moyen Atlas

Maroc: Bakrit accueille le 3ème Festival de Fantasia au fin fond des montagnes du Moyen Atlas

L’Association Al Mostakbal pour le développement rural de Sidi El Makhfi relevant de la Province d’Ifrane organise la 3ème édition du Festival de Fantasia de la localité de Bakrit située au fin fond des montagnes du Moyen Atlas central, du vendredi 20 au dimanche 22 septembre 2019.

Selon Mme Hayat El Maleh, Présidente de la jeune Association Al Mostakbal pour le développement rural de Sidi El Makhfi dont l’objectif essentiel est le développement socioculturel et économique de la zone enclavée de Bakrit, le festival de Fantasia de Bakrit est un évènement annuel qui donne rendez-vous à toutes les tributs du Moyen Atlas tout en visant la protection, la préservation, la promotion et la valorisation du patrimoine immatériel et culturel local dont notamment l’art de la Fantasia qui est un spectacle éblouissant, spécialement au Maroc où il est considéré comme un rituel fascinant aussi bien pour le participant que pour le spectateur.

Pour la présidente, la nouveauté de cette 3ème édition est le riche programme artistique qui sera étalé sur les trois journées du festival et qui sera animé par un nombre important d’artistes et troupes folkloriques de la région du Moyen Atlas.

En effet, mis à part les trois matinées prolongées qui seront consacrées à l’art de la fantasia avec une forte participation de cavaliers répartis sur une dizaine de Serba à raison de 12 à 22 cavaliers par serba venus des différentes régions du Moyen Atlas, les spectateurs-visiteurs de la localité de Bakrit participeront à des soirées artistiques quotidiennes animées par des troupes d’ahidouss et des artistes amazigh de renommée nationale, entre autres : Haddou Aarab, Moussa Atlas, Fatih Ainleuh, Oussidi, Houssa Kabiri, Haj Ouliass et l’artiste garda.

A noter que la région du Bakria est un lieu propice pour le développement de l’écotourisme. Situé à quelques 40 km au sud de la localité de Timahdite sur la RN 13 reliant celle-ci à Rissani.

Ce beau site se présente au visiteur comme étant un havre de paix où il fait bon de vivre en écotourisme, encastré au cœur de la moyenne montagne du Moyen-Atlas, connue pour ses richesses paysagères, ses richesses hydrologiques dont les sources (telle que Aghbalou Abarchane qui alimente Oued Guigou) et les rivières, et surtout pour sa biodiversité et sa richesse floristique et faunistique .

A mi-chemin du chef-lieu du site, modestement équipé d’une école, d’un dispensaire rural et d’un souk hebdomadaire, la belle vallée d’Amengouss vous accueille et vous berce le long du cours d’eau d’Oued Améngouss qui coule aux pieds des falaises communément appelées Kobbates, qui présentent des sculptures sous forme de portières avec des arcs.

Dans cette vallée, les mordus de la pêche sportive de la truite du Moyen-Atlas peuvent s’adonner à cœur joie à la pratique de leur sport favori. De même, les alpinistes peuvent faire quelques cordées et des descentes de rappel en guise d’entraînement à l’escalade des falaises qui leurs sont offertes par la vallée d’Améngouss.

Plus loin, au bout des falaises, un vaste périmètre agricole parsemé de peupliers et de constructions rurales simples et accueillantes vous invite à vivre pleinement un si beau séjour en paysan, loin des tracas du quotidien moderne des villes. Ici, au chef-lieu de Bakrit où on ne vit que d’une agriculture vivrière et surtout de l’élevage de la race Timahdite des ovins, la promotion de ce nouveau créneau touristique qu’est le tourisme rural serait le bien venu pour contribuer au développement local de Bakrit.

En quittant ce haut lieu du tourisme rural encore ignoré du monde de l’industrie touristique, et en empruntant la piste vers le sud, on arrive à Tamchachate : Ce petit village traversé par oued Tamchachate qui lui en donne le nom et qui offre la possibilité d’un bivouac en camping sauvage aux bords du cours d’eau parsemé de saule-pleureur et gazonné ne serait-ce que pour un week-end pour pécher la truite dans la région et découvrir cette dernière.

Mis à part les falaises et les cascades que les écotouristes et touristes de montagne peuvent découvrir dans la région de Bakrit, cette dernière est dotée d’une mine de sel encore non exploitée, d’une carrière de fossiles et du plus haut sommet du Moyen-Atlas central qu’est Djebel Hayane qui offre plusieurs pentes pour la pratique du ski hors piste pour les adeptes de cette discipline sportive d’hiver et qui peut être exploitée de bon augure pour permettre la promotion de ces nouveaux créneaux de développement touristique à savoir : L’écotourisme, le tourisme rural, le tourisme vert, le tourisme de montagne et le tourisme de nature.

                                                                               M. D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez-nous

Facebook Pagelike Widget

Abonnez-vous à notre Newsletter