Maroc: Tomber de rideau sur le Festival Visa For Music

Maroc: Tomber de rideau sur le Festival Visa For Music

Le rideau est tombé samedi soir sur la sixième édition de “Visa for Music”, premier salon professionnel et festival des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient.

“C’est une très belle édition qui touche à sa fin et qui a connu la participation d’un panel d’artistes et de professionnels de qualité venus du monde entier”, a souligné son directeur, Brahim El Mazned lors de la cérémonie de clôture, relevant que plus de 1000 professionnels venus de 70 pays dont 25 du continent Africain ont participé au festival.

“La qualité des artistes marocains et d’ailleurs était de haut niveau”, a déclaré à la MAP M. El Mazned se félicitant de la grande diversité dont s’est distinguée cette édition.

En effet, selon le directeur du festival, pendant ces quatre jours, le public a pu profiter de musiques actuelles, traditionnelles ou encore électro, que ce soit de la part d’artistes de renom ou de scènes émergentes.

M. El Mazned a fait savoir qu’outre les showcases, cette sixième édition a également connu l’organisation de conférences et d’ateliers de formations enrichissants touchant divers thèmes artistiques et culturels, ainsi que des speedmeeting et des rencontres professionnelles formelles et informelles.

Par ailleurs, le directeur de Visa For Music a salué la réceptivité et l’intérêt du public marocain venu de tout le Royaume pour assister à cet événement d’envergure.

Lors de cette dernière soirée, et sur la scène du théâtre Mohammed V, le quartet Majaz venu du Bahrein a présenté ses pièces musicales qui ont suscité un grand intérêt du public. Leur fusion progressive des genres, forgée par leur mélange non conventionnel d’instruments (guitare, guitare électrique, batterie, violoncelle et timbales) a été largement apprécié du public, lui offrant un voyage progressif à travers différentes cultures et le transportant vers un tourbillon de sons de différentes dimensions.

Plus tard dans la soirée, c’est la pétillante sénégalaise Aida Samb, petite fille de Samba Diabaré Samb, l’un des plus grand chanteurs instrumentalistes traditionnels (Xalam) du Sénégal qui a fait son show.

Dotée d’une voix hors du commun et d’une énergie exceptionnelle, Aida est entièrement influencée par ses racines gawlo (grio).

En 2003, elle a été repérée par le Label Jololi de Youssou Ndour, puis a remporté haut la main le trophée de la meilleure artiste catégorie musique traditionnelle en Afrique de l’Ouest grâce à son titre porte-bonheur “Saaraba”, qu’elle n’a pas hésité à chanter sur la scène du théâtre, faisant le bonheur de tous les admirateurs de la musique africaine.

Par ailleurs, lors de cette soirée de clôture, le prix des Journées musicales de Carthage (Tunisie) a été décerné à la belle chanteuse camerounaise Lornoar.

Lauréate du festival Visa For Music, Lornoar a révélé en recevant son trophée que “Visa For Music a été un tremplin” dans sa carrière et que c’est grâce à ce festival qu’elle a pu développer son parcours et réaliser ses ambitions.

Visa For Music est le premier salon professionnel et festival des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient. Chaque année, cet événement réunit plus de 2.000 artistes, professionnels et journalistes venus du monde entier. Le festival peut se targuer d’avoir permis à des artistes nationaux et internationaux de se faire connaître et de se produire sur des scènes dans les quatre coins du monde.

Cette manifestation musicale vise à promouvoir la musique d’Afrique et du Moyen-Orient à travers le monde, à renforcer le rayonnement de la musique de cette région à l’échelle internationale, contribuer au développement du secteur culturel national, améliorer la situation des artistes des pays du Sud et à consolider les liens culturels Nord-Sud et Sud-Sud.

MAP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez-nous

Facebook Pagelike Widget

Abonnez-vous à notre Newsletter