Actualité, Culture, Tourisme, Lifestyle

« Mea Culpa Covidissime », un nouveau tube de Soumeya Abdelaziz vient de faire un tabac

L’artiste, auteur-compositeur et interprète Soumeya Abdelaziz, qui reste prolifique malgré les difficultés de la conjoncture actuelle, vient de concocter une nouvelle chanson, intitulée ironiquement: « Mea Culpa Covidissime », en d’autres termes « Pardonne-nous sérénissime, c’est notre faute » vu qu’il a mis, comme elle le mentionne si bien dans sa chanson, le monde entier à genoux. Une chanson écrite et composée par ses soins, sur des arrangements de Mohcine Imrharn, avec la participation de choristes du groupe de Gospel de l’église des Saint martyrs de Marrakech. 

Une chanson dont elle a aussi produit et réalisé le clip, avec le montage de Tarek Badjedi, non pas tant qu’elle veuille tout faire elle-même dit-elle, mais parce qu’elle n’a pas le choix, ayant essayé en vain de trouver un producteur.

Ce clip vaut néanmoins certainement le détour, ne serait-ce que parce qu’il traite d’un thème on ne peut plus actuel : la situation socio-économique et l’état psychologique de l’humanité suite à la pandémie de coronavirus qui sévit dans le monde.

Cette chanson et ce clip sont certes d’expression française, cependant, Soumeya Abdelaziz a pris soin, pour les rendre accessibles à la plus large audience possible, de les sous-titrer en arabe grâce à l’aide de Hayat Hamou Tahra, et même en anglais, grâce à la participation de la poétesse Hafssa Bekri Lamrani. La prise de son et les mixages sont , quant à eux, l’œuvre de Mr Laurent Kremer.  

Née à Rabat, Soumeya Abdelaziz est l’une de ces artistes complètes, engagées et militantes. Auteure-mélodiste-interprète, scénariste et peintre, Soumeya a fait des études de psychologie en France. Elle consacre alors une partie de sa carrière à travailler comme psychologue au Maroc auprès de jeunes en difficulté dans les centres de protection de l’enfance et a été directrice d’une Maison de jeunes à Marrakech. Mais la chanteuse se démarque également en tant qu’auteure de séries télévisées, de chansons et vidéos clips traitant de sujets comme l’immigration clandestine, la lutte contre la consommation des drogues ou encore la lutte contre du Sida.

Auteure-mélodiste-interprète d’expression autant arabe que française, Soumeya Abdelaziz est par ailleurs une spécialiste de la chanson française du répertoire et notamment celui de Jacques Brel. Un grand artiste dont elle a eu l’occasion de donner, pour les 30 ans de sa mort, en 2008, un grand concert à Casablanca, au cours duquel elle a interprété plusieurs de ses célèbres titres, dont Le Plat Pays. Une chanson  pour laquelle elle fut accompagnée, à la guitare, par le consul général de Belgique au Maroc de l’époque, en personne…    

                                                                              Mohammed Drihem

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.