Le 2ème Forum panafricain de la musique plaide pour la sécurisation des droits d’auteurs

Photo d'illustration

RDC: Le 2ème Forum panafricain de la musique plaide pour la sécurisation des droits d’auteurs

Le 2ème Forum panafricain de la musique tenu, du 19 au 21 septembre courant, à la Halle de la Gombe, s’est clôturé, samedi dernier, par la formulation, par les participants, d’un plaidoyer pour la sécurisation des droits d’auteurs et des droits voisins, à l’ère de la mondialisation.

Ces participants dont des artistes musiciens des pays de l’Afrique francophone et des responsables de maisons de production musicale ont recommandé que les gouvernements des pays concernés, renforcent les conditions d’accès des artistes musiciens, des compositeurs et autres acteurs à ces différents droits, qui divisent souvent ces derniers à cause de manque d’une politique efficace et de structures crédibles en la matière.

Durant ces trois jours, les réflexions ont aussi tourné autour du thème « générer des revenus grâce aux droits d’auteurs à l’heure du numérique », ayant permis de comprendre ce mécanisme dans le contexte africain, où nombreux musiciens africains renommés peinent encore pour s’adapter à la révolution technologique et surtout en vue de contrer la piraterie à travers l’internet.

S’agissant des prestations, deux concerts de musique ont été organisés le 20 et 21 septembre 2019, précédés chaque fois d’un spectacle de slam.

Lors de la première journée, il s’est agi de la production jumelée du chanteur congolais Fally Ipupa et le jeune rappeur français d’origine congolaise et togolaise « Franglish », ainsi que la prestation des slameurs congolais Do Nsosemo Dora, « Guer2Mo », Mariusca Mukengue, et « Yekima de Bel’ art ». Le public a assisté, la deuxième journée, à la production de Youssoupha Tabu en compagnie du guinéen Kandia Kora. Mat Izi, Leoniss, Orakle, Bomoko Ba Nkoy et Céline Banza avaient animé la partie de slam.

Ce forum a été organisé par les Institut français de Kinshasa et de Brazzaville en partenariat avec la Maison « Bomaye musique », signale-t-on.

ACP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez-nous

Facebook Pagelike Widget

Abonnez-vous à notre Newsletter