La Tanzanie classée 10ème sur la liste des marchés en croissance du tourisme

Tourisme: La Tanzanie classée 10ème sur la liste des marchés en croissance

La Tanzanie fait partie des dix pays d’Afrique ayant enregistré la plus forte croissance du tourisme.

En Afrique orientale, la Tanzanie ne suit que le Kenya, l’Ethiopie, l’Afrique du Sud, Maurice, les Seychelles, le Botswana et la Namibie dans la région de la Communauté de développement de l’Afrique australe (Sadc).

Le rapport sur l’Indice de compétitivité des voyages et du tourisme 2019 que vient de publier le Jumia Africa Hospitality Group indique que la Tanzanie se situe au 10ème rang dans le classement de la croissance du tourisme de plus de 50 États africains.

“Les pays africains (y compris la Tanzanie) récoltent maintenant les avantages de changements politiques positifs associés à des investissements accrus dans le secteur”, indique le rapport.

Avec un nombre de touristes attendu dans le pays estimé à 1,5 million cette année, le tourisme reste l’un des secteurs de l’économie à la croissance la plus rapide.

Depuis des années, le tourisme représente 17% du produit intérieur brut (PIB) et constitue le principal secteur de recettes en devises. L’année dernière, il a généré plus de 2 milliards de dollars (environ 4 600 milliards de shillings).

L’Afrique a enregistré une augmentation de 7% du nombre d’arrivées de touristes l’année dernière, au cours de laquelle 67 millions de touristes ont visité le continent, ce qui en fait la deuxième région en croissance du tourisme après l’Asie-Pacifique.

Le rapport indique que l’Afrique devient de plus en plus une destination attrayante en raison des réformes entreprises pour améliorer la facilité des investissements hôteliers et de la connectivité du transport aérien. L’Éthiopie, par exemple, a dépassé les destinations touristiques jusqu’alors les plus importantes du continent – principalement en Afrique du Nord et en Afrique australe – pour devenir le pays du tourisme qui connaît la croissance la plus rapide en Afrique, grâce à sa compagnie aérienne.

L’amélioration de la connectivité des vols a permis à l’aéroport international Bole d’Addis-Abeba de se transformer en une plaque tournante du transport régional, devançant ainsi Dubaï en tant que porte du monde vers l’Afrique.

Selon le rapport, l’Éthiopie est ainsi devenue le pays du tourisme qui connaît la plus forte évolution, avec une croissance de 48,6% l’an dernier.

Parmi les autres pays qui ont enregistré une forte croissance de la fréquentation touristique figurent les géants nord-africains, le Maroc et la Tunisie.

Bien que le Rwanda, l’Ouganda et le Mozambique ne fassent pas partie des 10 meilleurs pays, ils ont largement contribué à rendre le pays moins restrictif pour les touristes et les visiteurs en voyage d’affaires.

Le Rwanda aux côtés du Kenya et de l’Afrique du Sud ont compris le potentiel de diversification du secteur des voyages en prenant des initiatives pour se positionner en tant que lieux de conférences et d’expositions.

Selon le rapport, les réformes entreprises dans le secteur des voyages en Afrique ont déclenché des investissements dans les hôtels, les lodges, les transports terrestres et les vols charters.

Les dépenses des entreprises ont représenté 29% des dépenses touristiques, tandis que les dépenses en loisirs en ont représenté 71%, ce qui montre le potentiel de croissance des touristes.

“Il s’agit d’un groupe émergent sur le marché du tourisme – ceux qui voyagent principalement pour les affaires mais restent pour les loisirs”, indique le rapport, notant toutefois que la part du continent dans le tourisme mondial reste faible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez-nous

Facebook Pagelike Widget

Abonnez-vous à notre Newsletter