Actualité, Culture, Tourisme, Lifestyle

Village de Taghia : Un havre de paix au cœur des montagnes du haut atlas central

1 209

Au cœur d’une zone de montagne des plus enclavées et isolées dans Haut Atlas Central du Maroc, le petit Village amazigh de Taghia, situé à quelques deux heures de marche de Zaouïat Ahansal, relevant de la province d’Azilal, n’est accessible qu’à pied, invitant ainsi et de prime abord ses visiteurs à la randonnée pédestre et à la découverte et l’exploration des meilleurs sites d’escalade au monde et du canyoning au Maroc.

Admirablement perché au milieu des hautes montagnes du Grand Atlas à quelques 1700 m d’altitude, le beau village de Taghia vous bercera dans le rythme de la vie authentique au cœur de la nature vierge avec quelques petits terrains de blé et des maisons en pisé où les imazighenes, maîtres des lieux, vous accueillent avec leur hospitalité légendaire et chaleureuse.

De par sa situation stratégique, niché au beau milieu d’un décor calcaire au cœur du Cirque de Taghia, ce petit village coquet du même nom vous offre tous les ingrédients qui permettraient une aventure inoubliable et la quête du sourire dans la joie de la grimpe des plus belles parois des canyons et falaises de Taghia.

Les gorges de Taghia sont exceptionnelles tant par la hauteur des canyons et en conséquent des falaises mais également par la présence de sources d’eau qui permettent aux habitants de vivre. Le tourisme d’escalade au début se tourne également vers la randonnée et les fameux passages berbères.

Village de Taghia : Un havre de paix au cœur des montagnes du haut atlas central

L’escalade à Taghia est remarquable de par la qualité du rocher et l’envergure des itinéraires. Il existe des voies pour tous les appétits de grimpeurs: Des voies assez accessibles équipées dans un niveau 6a/b, des voies “montagnes” ne dépassant pas le Vsup, des voies engagées en terrain d’aventure et des voies très dures et obligatoires en libre.

De même qu’une majorité de voies équipées ou mixtes dans un niveau entre 6c et 7b que vous trouverez sur ce site, ainsi que les topos des voies ouvertes par Mohamed Amil, grimpeur chevronné, sociétaire du Ski Club Ifrane – Section escalade – et gîteur dans ce paradis perdu au cœur des montagnes de l’Atlas.

De nombreuses randonnées sont accessibles à la journée depuis le village de Taghia: Le passage des ponts berbères, la Marche dans les gorges et la traversée du plateau. Mohamed pourra vous proposer des treks sur plusieurs jours en s’occupant de toute la logistique (camping, mules). On parle du Trek autour du Mgoun (3 à 5 jours), la traversée entre Taghia et Todra (3 jours) ou encore de l’itinérance sur les plateaux (3 jours).

Village de Taghia : Un havre de paix au cœur des montagnes du haut atlas central

Au début du printemps et en été, il est également possible de pratiquer le canyoning dans les gorges. Ce sont de grandes étroitures assez larges présentant quelques cascades intéressantes.

A noter au passage que la pratique de l’escalade au Maroc a vu le jour durant l’ère coloniale quand les membres du club alpin français, implanté au Maroc depuis 1923, avaient programmé l’ascension des sommets du Maroc.

Cette pratique nouvelle totalement méconnue dans la région a fait son apparition timidement au début des années 1970 et s’est développée grâce à des passionnés très autonomes dans leur pratique, mais est restée pendant longtemps méconnue de l’administration, notamment le ministère du tourisme, et ignorée des tour-opérateurs du fait de l’éloignement du site et surtout de l’indépendance des adeptes de la discipline.

La promotion du site de Taghia s’est faite dans un premier temps de bouche à oreille entre grimpeurs depuis l’Europe et par des articles publiés dans la presse spécialisée apparaissant dans un second temps comme une reconnaissance du statut exceptionnel du site et de la performance des ouvreurs. La qualité du rocher et surtout la longueur des verticales assurent à Taghia une solide réputation, dès 1989, en France et en Espagne (Ravier, 2008). Pourtant, certains sportifs de haut niveau, mondialement connus, hésitent à se rendre sur place, considérant le Maroc comme une destination pas assez prestigieuse pour mettre en scène leurs exploits.

Ainsi nous rapporte-t-on, Stéphanie Bodet (championne du Monde en 1999) et Arnaud Petit (champion du Monde en 1996) ont préfèré mener à bien des expéditions dans des pays plus lointains comme Madagascar, le Mali, la Jordanie, l’Afrique du Sud, la Namibie, les États-Unis, l’Inde avant de se laisser convaincre par Taghia en 2003. De même, avance-t-on, les Américains Kristoffer et Cloe Erickson ont eu toutes les peines du monde à convaincre leur sponsor, l’équipementier The North Face, de financer un projet d’ouverture d’une voie équipée à Taghia, car l’Atlas est une destination très onéreuse depuis les États‑Unis.

Elle n’est pas considérée comme une vraie montagne à la différence de la Cordillère des Andes et de l’Himalaya où Kristoffer s’est déjà rendu à de multiples reprises. Il faut donc attendre le début des années 2000 pour que l’élite de l’escalade mondiale investisse le site.

Où loger dans le village de Taghia?

Le gîte Mohamed Amil

Le gîte est tenu par Mohamed et Najma, parents de trois enfants adorables. Le gîte est récent (2015) et bien équipé. Sa position dominante à la sortie de village lui offre une vue unique sur la paroi des sources ainsi que la face ouest du Taoujdad.

Mohamed Amil est un grimpeur chevronné qui connaît très bien les gorges et les parois d’escalade. Il pourra vous conseiller sur les ascensions à choisir et même vous guider dans certaines voies.

Le gîte Aoujdad

Ce gite est l’un des 2 gites de Taghia déclarés et agréés par le Ministère du Tourisme. Youssef Rezki, son propriétaire, est également guide depuis 1997 (premier guide de la vallée). Taghia est niché dans un cirque calcaire, village le plus reculé de la Vallée de Ahansal, Haut Atlas marocain.

                                                                              Mohammed Drihem

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.